Quelles sont les étapes d’un achat immobilier ? - Jeune femme latine portant des vêtements décontractés et des lunettes avec un grand sourire sur le visage, pointant avec la main et le doigt sur le côté en regardant la caméra.

Quelles sont les étapes d’un achat immobilier ?

|
Par Jérémy Jaujard
Temps de lecture : 5 min

Primo-accédant, vous cherchez à concrétiser votre premier bien immobilier ? Vous vous demandez probablement par quel bout commencer ! Estimation en ligne vous guide avec ces 7 étapes de l’achat immobilier.

1. Définir le budget d’achat

On se doute que vous avez déjà commencé à fureter du côté des sites d’annonces immobilières. Mais pour éviter toute déception et ne pas perdre de temps dans des visites inutiles, la première étape d’un achat immobilier est la définition du budget. On imagine que vous avez besoin d’un crédit immobilier comme la plupart des primo-accédants.

Vous devez donc calculer votre capacité d’emprunt, c’est-à-dire le capital maximum que les banques accepteront de vous prêter par rapport à :

  • Vos revenus ;
  • Vos charges ;
  • Votre apport personnel : il s’agit de l’épargne que vous allez injecter dans votre acquisition, pour couvrir les frais de notaire, frais d’agence immobilière, réduire vos mensualités ou la durée d’emprunt ;
  • Le taux d’endettement, qui doit se maintenir sous la barre des 35 %.

L’idéal est d’utiliser un simulateur de prêt immobilier et de demander une attestation de financement sur un site de courtage en ligne. Tout est gratuit !

2. Lister vos critères de recherche

Deuxième étape d’une acquisition immobilière : la liste des critères de recherche. Certains acheteurs sont plus exigeants que d’autres ! Si vous recherchez un appartement, et qui plus est en zone en tension foncière, vous devrez probablement faire des concessions. C’est pourquoi en plus de lister les critères de recherche, vous devez les prioriser

Posez-vous les questions suivantes :

  • Appartement ou maison ?
  • Achat dans le neuf ou achat dans l’ancien ?
  • Quelle superficie ?
  • Quel nombre de pièces ?
  • Suis-je prêt à faire des travaux ?
  • Quel est l’emplacement idéal pour moi ?
  • De quelles commodités ai-je besoin à proximité ? (École, commerces, transports en commun…) ;
  • De quelles dépendances ai-je besoin ? (Place de parking ou de stationnement, extérieur, terrasse, balcon, cave, jardin).

3. Rechercher et visiter les biens immobiliers sur le marché

Couple recevant les clés de leur nouvelle maison de la part de l'agent immobilier. Portrait d'un conseiller financier félicitant un jeune couple pour l'achat d'une nouvelle maison.

Troisième étape de l’achat d’un logement, la recherche et les visites. Aujourd’hui, tout se passe sur Internet. Les agents immobiliers mettent des biens en vitrine, mais vous les retrouverez également sur les sites d’annonces immobilières.

Vous allez voir, cette étape est assez chronophage, voire même fastidieuse. Vous passerez des heures à chercher les biens déjà sur le marché et qui correspondent à vos critères, avant de pouvoir vous concentrer sur ceux qui sortent.

Montrez-vous réactif, les logements peuvent partir en quelques heures. Certains investisseurs immobiliers ne se déplacent même pas pour visiter !

Pour éviter les visites inutiles, contactez le vendeur ou l’agent immobilier pour lui demander de repréciser :

  • Le numéro et le nom de la rue ;
  • Le montant des charges de copropriété ;
  • Les raisons pour lesquelles il vend ;
  • Si le logement constitue sa résidence principale ou est un investissement locatif.

Une fois sur place, prenez le temps d’ouvrir et de fermer portes et fenêtres, d’utiliser les équipements…

4. Rédiger une offre d’achat pour le vendeur

Bingo, le bien immobilier vous a plu ? Autre étape de l’achat immobilier, la rédaction de l’offre d’achat aussi rapidement que possible, pour éviter de vous faire doubler par un autre acheteur.

La proposition d’achat doit mentionner le prix d’achat et les modalités de financement (comptant ou à crédit). Vous vous souvenez qu’on vous a parlé d’attestation de financement ? Joignez-là à votre offre d’achat, le vendeur pourra ainsi constater qu’il est face à un candidat acquéreur sérieux, avec qui la transaction immobilière peut aboutir.

Selon si vous tenter ou non une négociation, le vendeur peut :

  • Accepter la proposition ;
  • Refuser l’offre ;
  • Faire une contre-proposition.

À savoir : les vendeurs répondent plus rapidement lorsqu’ils sont pressés de vendre ou si le bien se situe en zone tendue. Le délai de réponse peut être immédiat ou se faire sous quelques jours.

5. Signer un avant-contrat de vente

Il est temps de formaliser l'accord entre vendeur et acheteur à cette étape de l’achat immobilier : la signature du compromis de vente ou de la promesse de vente. Quelle est la différence entre les deux ? Avec un compromis, l’acheteur s’engage à acheter, le vendeur, à vendre. Avec une promesse, seul le vendeur s’engage à vendre.

Vous pouvez signer la promesse de vente entre particuliers ou par l’entremise d’un agent immobilier. Toutefois, il est recommandé de faire appel à un notaire pour rédiger les conditions suspensives du compromis de vente, comme la condition suspensive d’obtention d’un prêt immobilier.

À savoir : les frais de notaires pour la rédaction de l’acte définitif de vente comprennent les émoluments liés à la rédaction du compromis. Si le vendeur et l’acheteur décident chacun de faire appel à un professionnel, alors les notaires se partageront les émoluments.

6. Rechercher le prêt immobilier et l’assurance de prêt

Après signature du compromis de vente, vous disposez d’un délai de 45 à 60 jours pour trouver le financement. Bien entendu, vous recherchez le meilleur taux d’emprunt et le meilleur taux d’assurance, ainsi que les meilleures conditions d’emprunt, comme la suppression des indemnités de remboursement anticipé.

Première option : faire vous-même la comparaison des offres des banques et assureurs. Vous devez rassembler un certain nombre de documents pour demander un prêt, comme :

  • Vos derniers bulletins de paie ;
  • Le dernier avis d’imposition ;
  • Le justificatif d’apport personnel ;
  • Les trois derniers relevés de compte bancaire…

Cette étape de l’achat immobilier est complexe et chronophage. Mieux vaut donc faire appel à un courtier pour gagner du temps et économiser de l’argent. Attention, il ne pourra pas interroger les banques que vous aurez déjà sollicité, alors contactez-le en amont !

7. Signer l’acte authentique de vente chez le notaire

Voici l’ultime étape d’un achat immobilier. Peu de temps avant le rendez-vous, vous vous déplacerez chez le vendeur pour faire l’état des lieux du logement et vérifier qu’il n’y a pas eu de dégâts des eaux, de fuite, que les éléments de cuisine sont encore là…

La remise des clés s’effectue normalement lors de cette étape. Félicitation, vous voilà propriétaire !

Photo_Auteur_Jeremy.webp
Jérémy Jaujard

Expert immobilier certifié CEIF FNAIM