Maison en vente : les questions à se poser - infographie d'une main ouverte détenant plusieurs questions (points d'interrogation)

Maison en vente : les questions à se poser

|
Par Jérémy Jaujard
Temps de lecture : 5 min

Vous avez décidé d’accélérer les choses et de passer à la prochaine étape de votre projet immobilier : vendre votre maison. Mettre sa maison en vente peut sembler complexe. Cela prend du temps et demande une certaine organisation. Dans cet article, nous vous présentons quelques questions à vous poser pour passer à l’action avec succès.

Maison en vente : quelles démarches entreprendre ?

S’adresser à un professionnel de l’immobilier

Avant de vendre votre maison, vous pouvez tout d’abord choisir entre un courtier en immobilier et un agent commercial. Le courtier en immobilier est à la fois un conseiller et un intermédiaire. Il vous aide à estimer le prix de votre bien, vous accompagne dans vos démarches et vous conseille sur la meilleure méthode pour mettre sa maison en vente. 

Il n'est pas obligatoire de s'engager avec un agent immobilier : il est possible d'agir de votre côté et d'organiser la vente sans intermédiaire. Toutefois, il n'est pas simple de trouver un acheteur potentiel et de déterminer le prix de la vente. Un courtier en immobilier peut également vous aider à trouver un acheteur pour votre maison en vente et vous faire profiter de son expérience. 

À savoir : vous avez le droit de demander à votre courtier en immobilier ou à votre agent immobilier de ne pas divulguer vos coordonnées personnelles à un acheteur potentiel qui vous contactera.

Par ailleurs, avant de vendre votre maison, vous ne pouvez pas compter uniquement sur vos annonces publiées pour trouver des acheteurs potentiels. Il vous faudra prendre contact directement avec eux. En effet, vous pourrez établir une base de négociation et déterminer le prix de vente de votre maison.

Maison en vente : comment gérer l’aspect financier ?

Dans un contexte où les prix de l'immobilier se maintiennent à des niveaux élevés, il est important de bien anticiper l'aspect financier avant de mettre sa maison en vente. Pour de nombreux foyers, l’achat immobilier est bien souvent le plus important de leur vie. Tous les vendeurs souhaitent mettre leur maison en vente dans les meilleures conditions et réaliser le meilleur rendement possible.

Comment s’y prendre ?

  • Connaître le marché immobilier local
Maisons miniatures blanches alignées en cercle. Un homme zoome sur l'une d'elles à l'aide d'une loupe qui se distingue par sa couleur bleue

Pour cela, il faut connaître le marché immobilier dans votre région, et en particulier celui de votre ville. Il y a différentes manières d'y accéder, à partir desquelles vous retrouverez les prix pratiqués. Il y a notamment l'annuaire INSEE. Ce site vous permet d'obtenir des informations précises sur le marché immobilier de votre ville, en fonction du type de bien recherché, du secteur géographique, et du type d'acheteur (professionnel ou particulier). Vous pouvez également réaliser une Demande de Valeur Foncière (DVF). Cela vous permettra de connaître le prix de vente d'un logement ou d'un terrain dans la localité que vous souhaitez.

  • Se rendre en agence immobilière

Les agences immobilières travaillent en collaboration avec des professionnels du secteur, comme les notaires par exemple. Elles ont ainsi accès à des informations pertinentes sur le marché immobilier local. Ces professionnels peuvent être sollicités dans le cadre d'une étude de marché.

  • Les sites Internet spécialisés

En menant quelques recherches, vous trouverez plusieurs sites immobiliers spécialisés qui vous permettront de valoriser votre maison en vente. D’ailleurs, certains sites vous permettent de définir le prix de vente de votre bien, de bien rédiger votre annonce immobilière et de la publier.

Vous souhaitez connaître gratuitement et rapidement la valeur de votre maison ? Rendez-vous sur EstimationEnLigne. Développé par les meilleurs experts locaux, notre outil vous permet d’estimer votre bien en quelques clics.

  • Les médias spécialisés

Enfin, le journal local ou la télévision peuvent être des sources d'information précieuses. Ces médias sont informés de l'actualité du secteur, et vous permettent de définir le prix que vous pouvez espérer pour votre bien immobilier.

Budget, crédit et organisme bancaire

Comment cela se passe-t-il du côté des acquéreurs ? Pour espérer investir dans votre maison en vente, les acheteurs doivent d’abord définir le budget qu’ils peuvent allouer. Ils doivent déterminer le montant qu’ils sont prêts à investir pour l'achat de votre maison. Il est important de tenir compte, non seulement des frais d'acquisition du bien, du prix du bien, mais aussi des frais annexes (tels que les honoraires d'agence, les frais notariés ou encore les frais d'assurance).

La seconde étape pour les futurs acheteurs est de s'informer sur les différents moyens de financement disponibles. Ils doivent contacter leur organisme bancaire, un interlocuteur privilégié pour toute question concernant le financement d'un emprunt. Il y a d’ailleurs des organismes spécialisés comme les sociétés de caution locative, qui permettent d'accéder au logement sans avoir recours au crédit immobilier.

Maison en vente : quels sont les aspects juridiques ?

Il peut être délicat de vendre sa maison, quelle qu'en soit la raison. Il est donc important de bien réfléchir avant de se lancer. Mettre sa maison en vente nécessite une multitude de démarches administratives et techniques. Vous ne devez pas les négliger, sous peine de coûts supplémentaires, voire de complications. Il est recommandé, durant tout ce processus, de vous faire accompagner par un professionnel de confiance. Principaux aspects juridiques, techniques et administratifs sont à prendre en compte avant de vendre votre maison.

L’État des Lieux Préalable à la Vente (ELPV)

La mise en vente de votre maison est conditionnée par un État des Lieux Préalable à la Vente (ELPV). En effet, cette mesure vous permet de vérifier les dégradations éventuelles et de les répertorier. Les frais de cet état des lieux vous seront remboursés sous certaines conditions par l’organisme prêteur.

L’état des lieux peut être réalisé par le vendeur ou par un tiers assermenté. Cet état des lieux a pour but de déterminer la valeur réelle du bien immobilier et de prendre en compte toutes les dégradations susceptibles d’affecter la valeur du bien. C’est un document à conserver précieusement.

L’évaluation des risques 

Lors d’une vente immobilière, l'assurance souscrite par le vendeur doit couvrir les risques suivants : décès, maladie, incapacité de travail, invalidité, perte d’emploi, vol, incendie, explosion, grêle, inondation et tempête. Aussi, selon l’article L111-1 du Code de commerce, le professionnel doit réaliser une publicité objective et sincère du bien immobilier. Cette publicité doit être conforme aux dispositions de la loi n° 98-389 du 19 mai 1998 relative à la prévention de la lésion et à la réparation des dommages liés aux défauts de construction.
L'article 1641 du Code civil précise que le vendeur est tenu de la garantie à raison des défauts cachés du bien vendu, qui le rendent impropre à l'usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage que le vendeur ne pouvait pas l'ignorer. Aussi, l’agent immobilier est tenu de signaler les vices apparents ou connus du bien vendu (article 1649 du Code civil).

Photo_Auteur_Jeremy.webp
Jérémy Jaujard

Expert immobilier certifié CEIF FNAIM