vente longue explication - homme qui tient un sablier dans la main

Immobilier : qu'est-ce qu'une vente longue ?

|
Par Jérémy Jaujard
Temps de lecture : 5 min

Dans le cadre d’une vente longue, l’acheteur et le vendeur s’accordent pour laisser un délai supplémentaire pour finaliser la transaction, généralement plus de 6 mois. Cela n'est pas inhabituel dans le secteur du logement et résulte souvent de la façon dont les vendeurs et les acheteurs fonctionnent. Concrètement, qu'est-ce que cela implique ? Pour tout savoir sur la vente longue, suivez le guide !

Vente longue : explication

La vente longue est une transaction immobilière qui permet d’allonger la durée entre la signature du compromis de vente et celle de l’acte authentique de vente. La durée moyenne est de 36 semaines en France, selon les données de l’Insee. Bien qu’il s’agisse de la norme, il existe des transactions dont la durée peut atteindre plusieurs années. La vente longue est fréquemment utilisée par les vendeurs qui souhaitent s’assurer que le prix de la transaction sera à la hauteur de leurs attentes. 

La vente longue peut également être utilisée par les acheteurs qui souhaitent privilégier l’information et la négociation plutôt que d’acheter un bien parce qu’il est au rabais, c’est-à-dire en dessous du prix du marché. Ainsi, la vente longue permet au vendeur et à l’acheteur de bien connaître le prix du marché et, surtout, de privilégier la réflexion plutôt que la précipitation. La vente longue est souvent un moyen pour les vendeurs d’obtenir les meilleurs prix de transaction. Elle permet de les faire baisser grâce à la concurrence des acquéreurs.

Dans le cadre de cette transaction, il est possible de choisir la promesse unilatérale ou le compromis de vente. La promesse de vente n’engage que le vendeur. De son côté, l’acheteur peut procéder à la transaction comme il le souhaite. Le compromis de vente engage les deux parties. Pour l’acheteur, c’est un moyen de gagner du temps pour dénicher son futur bien, d’éviter les biens trop chers ou de mieux négocier la transaction. La vente longue permet aux vendeurs de sécuriser leur investissement. En effet, ils disposent d’un délai supplémentaire qui leur permet d’effectuer les travaux nécessaires à la revente future du bien.

C’est également une source de sécurité pour les acheteurs. En effet, la vente longue permet de mieux anticiper la transaction future et, dans le cas où ils ne parviendraient pas à obtenir le bien souhaité, ils disposent d’un délai supplémentaire pour trouver un autre bien. La vente longue permet aussi à tous les acteurs de la transaction immobilière d’éviter les mauvaises surprises. Les acheteurs peuvent obtenir des offres de proposition d’achat en toute transparence auprès des professionnels agréés.

Comment réaliser une vente longue chez le notaire ?

vente longue explication - femme avec l'index vers le ciel

La signature du compromis d'une vente longue est un moment important de la transaction immobilière et plus précisément de la vente longue. Le notaire rédige la promesse de vente du bien immobilier, qui sera signée par les vendeurs et les acquéreurs. Ce document est important : il représente une procédure contractuelle avec des obligations, surtout pour les vendeurs. En effet, ils s'engagent envers les acquéreurs à leur livrer le bien immobilier dans un délai donné.

En cas de non-respect des obligations des vendeurs, les acquéreurs peuvent avoir recours à la procédure du dol partiel pour obtenir une réduction de prix ou l’annulation de la vente. La promesse de vente est donc un document essentiel pour les acquéreurs qui doivent la conserver avec soin. Avant de signer cette promesse de vente, le vendeur doit envoyer l'Acte d'Engagement Préalable (APE) au notaire.

Ce document est nécessaire pour pouvoir conclure la promesse de vente. Il est établi par un professionnel (architecte, maître d'œuvre) sur la base des plans et devis des travaux que l'acquéreur souhaite faire réaliser sur le bien immobilier. Une fois que l’acquéreur a signé le compromis de vente et qu'il a envoyé l'APE au notaire, celui-ci va établir un acte de compromis de vente et une promesse de vente précisant les modalités financières et juridiques du règlement de la vente. Les acquéreurs doivent signer ces documents devant le notaire. 

Cette obligation dépend des durées respectives du compromis de vente et de la promesse de vente :

 Notaire Obligatoire
Compromis de vente < 18 moisNon
Compromis de vente > 18 moisOui
Promesse unilatérale de vente < 18 moisNon
Promesse unilatérale de vente > 18 moisOui
Acte définitif de vente (et remise des clefs)Oui

Source : https://reassurez-moi.fr/

Le notaire va alors délivrer un acte de propriété au vendeur, qui sera annexé à l'acte de promesse de vente. Cet acte de propriété est destiné aux travaux d'aménagement et plus largement aux travaux que le vendeur souhaite faire réaliser sur le bien immobilier avant la livraison. Enfin, le notaire doit établir une Déclaration d'Intention de Livrer (DIL), qui est un engagement de la part du vendeur de livrer le bien immobilier dans les délais convenus.

Les avantages d'une vente longue

Les atouts d'une vente longue durée sont nombreux : paiements mensuels basés sur le revenu, possibilité d'emprunter à taux zéro (PTZ), remboursement possible en ligne (à partir de 12 mois après la réalisation du devis), contrat sans frais d'entrée ou encore possibilité de rachat en cas de changement de situation familiale.

Le vendeur a par exemple l'obligation de fournir :

  • Une garantie sur la qualité du bien immobilier ;
  • La possibilité de fixer des conditions d'utilisation (qui devront être acceptées par l’acheteur) ;
  • Le droit d'exiger la reprise en cas d'inexécution du contrat et la possibilité de vendre à un tiers.

Le contrat peut prévoir la fourniture de prestations complémentaires par le vendeur, telles que des services d'entretien. La vente longue immobilière est un moyen simple et sûr de vendre son logement sans encourir le risque de la dégradation de la valeur. Elle permet en outre d'obtenir une liquidité immédiate et d'éviter le coût d'une location. 

Ainsi, pour peu que le prix du logement vendu soit supérieur à celui du prix payé, l'opération peut être profitable. En effet, si le prix de vente est plus élevé que le prix d'achat, il est possible de récupérer une somme importante. Le vendeur ne paiera aucun frais de notaire et donc, la différence entre les deux montants est un bénéfice qu’il touchera directement.

Finalement, la vente longue n'est pas une vente classique : c’est un système simple à mettre en place et qui permet aux vendeurs de se libérer de leur bien sans qu'il soit nécessaire de le mettre en location.

C'est un mode de financement ancien qui a connu un regain d'intérêt en raison de son adaptabilité aux besoins actuels des emprunteurs. En effet, la vente longue est plus flexible et s’ajuste au pouvoir d'achat actuel du consommateur : des mensualités plus petites et une durée de remboursement plus longue.

Photo_Auteur_Jeremy.webp
Jérémy Jaujard

Expert immobilier certifié CEIF FNAIM