Vendre son appartement seul - Femme debordees

Comment vendre son appartement seul ?

|
Par Jérémy Jaujard
Temps de lecture : 5 min

Parce que vous ne souhaitez pas payer une commission, vous décidez de vendre votre appartement sans agence immobilière. Et parce que vous n’êtes pas expert du secteur de l’immobilier, vous ne savez pas comment mener à bien la transaction. Voici 7 étapes à suivre pour vendre son appartement seul !

Étape 1 : estimer le prix du bien immobilier

Que vous revendiez votre résidence principale ou un bien immobilier en investissement locatif, vous poursuivez deux objectifs : dégager la meilleure plus-value et vendre vite. 

Pour y parvenir, vous devez correctement estimer l’appartement. Surévalué, il aura du mal à se vendre. Sous-évalué, il vous fera perdre de l’argent.

Dans un premier temps, il faut évaluer avec objectivité votre appartement, en fonction de ses caractéristiques comme :

  • Son état général ;
  • Sa superficie et son agencement ;
  • Ses équipements et dépendances ;
  • L’étage auquel il se situe dans l’immeuble ;
  • Son exposition…

Il existe des bases de données comme Patrim, DVF et Notaviz, qui vous donnent une première estimation du prix de vente d’un appartement sur un secteur géographique. Vous aurez ainsi une idée du prix au mètre carré.

Pour affiner les résultats, vous avez tout intérêt à utiliser un outil d’estimation, comme Estimation en ligne S’appuyant sur une base de données développée pour les professionnels de l’immobilier, le simulateur permet d’évaluer le prix de l’appartement avec plus de précision. En quelques clics, vous obtenez une évaluation gratuite et trois minutes plus tard, un rapport précis et détaillé.

Étape 2 : réaliser le dossier de diagnostics techniques (DDT)

Pour vendre un appartement, vous devez au préalable réaliser des diagnostics immobiliers (performance énergétique, amiante, état de l’installation intérieure d’électricité et de gaz…). Ces documents vous seront demandés au plus tard lors du compromis, mais l’acheteur peut vous les réclamer au moment de la visite.

Les diagnostics permettent en effet de déterminer s’il existe des défauts dans le logement, qui permettraient d’en négocier le prix. Depuis la loi Alur, vous devez en outre transmettre à l’acquéreur l’ensemble des documents relatifs à la copropriété comme le carnet d’entretien, les PV d’assemblées générales des 3 dernières années…

Étape 3 : rédiger et publier une annonce immobilière

Couple ouvre porte d'entree

Prochaine étape pour vendre un appartement seul : la rédaction d’une annonce immobilière. Montrez-vous concis et neutre, évitez les superlatifs et faites-vous relire pour traquer les fautes d’orthographe.

Le titre de l’annonce de vente doit être accrocheur et mettre en avant les principales caractéristiques comme « appartement 80 mètres carrés vue dégagée ». Dans le corps de l’annonce, insérez des informations en format bullet point comme :

  • Le nombre de pièces ;
  • L’année de construction et celle de la chaudière si elle est récente ;
  • La présence de certains équipements (cuisine équipée, douche, baignoire…) et dépendances (terrasse, balcon, parking, cave…) ;
  • Les travaux de rénovation entrepris le cas échéant ;
  • Le montant de la taxe foncière et des charges de copropriété ;
  • L’étiquette énergie et climat du diagnostic de performance énergétique (DPE).

Accompagnez l’annonce de vente de l’appartement de belles photos. Elles doivent bénéficier d’une belle lumière, ne pas être floues. Astuce pour les petites pièces : surexposez la photo : elles paraîtront plus grandes.

Pour la publication de l’annonce immobilière de vente, préférez la version payante : votre annonce sera mieux référencée. Choisissez des sites parmi les plus connus comme Bien’ici, Leboncoin, Seloger.com…

Étape 4 : organiser les visites

Votre annonce a séduit des candidats ? Montrez-vous réactif quand ils entrent en contact avec vous, car eux aussi sont pressés de trouver la perle rare et risquent d’aller voir ailleurs.

Comme vous souhaitez vendre l’appartement par vous-même, vous devrez vous rendre disponible pour le faire visiter. Le jour J, mettez en avant les points forts de votre logement, invitez l’acquéreur à ouvrir et fermer les portes et fenêtres…

Votre bien comporte quelques défauts ? C’est le moment d’en parler, pour que  l’acheteur puisse se décider en toute connaissance de cause. Il pourra rechercher votre responsabilité le cas échéant !

Étape 5 : sélectionner une offre d’achat

En théorie, d’après le Code civil, vous êtes censé accepter la première offre d’achat au prix. En réalité, vous choisissez qui vous voulez. Face à plusieurs propositions d’achat, vous sélectionnerez l’acheteur avec qui la transaction immobilière a le plus de chances d’aller à son terme. Par exemple, parce qu’il fait une proposition d’achat au comptant, ou qu’il possède une attestation de financement de sa banque.

Étape 6 : signer le compromis de vente

S’il est possible de vendre son appartement seul, il est tout aussi possible de rédiger et signer le compromis ou la promesse de vente seul. Toutefois, il vaut mieux faire appel à un notaire. Ce document possède une valeur juridique, et vous n’avez peut-être pas les compétences nécessaires pour bien rédiger les conditions suspensives de vente (celles relatives à l’obtention d’un prêt immobilier, d’une hypothèque ou d’une servitude, par exemple).

En plus, la signature du compromis de vente ne vous coûte pas plus cher : cette prestation est incluse dans la signature de la vente définitive.

Étape 7 : signer l’acte authentique de vente

Au jour de la vente, le notaire aura en sa possession différents documents comme l’acte de propriété, le DDT, les documents de la copropriété… Vous devrez de votre côté rassembler certains papiers comme les factures des travaux réalisés ou la garantie des équipements encore couverts… Et bien sûr les clés de l’appartement !

Quels sont les avantages de vendre son appartement seul ?

Vendre son appartement seul, c’est pouvoir fixer soi-même son prix de vente. L’agent immobilier sous mandat exclusif vous imposera le prix qu’il a fixé. Tant pis si vous souhaitez vendre plus cher !

Vendre seul son appartement, c’est aussi économiser les frais d’agence immobilière. Petit bémol pour cet argument : vous avez toujours la possibilité de les mettre à la charge de l’acquéreur.

Quels sont les inconvénients de vendre son appartement seul ?

Vous le constatez en lisant cet article : vendre son appartement seul, c’est long et chronophage. Vous devez vous assurer d’avoir assez de temps pour mener à bien chacune des étapes qui vous séparent de l’acte définitif de vente.

Et il peut vous rester quelques doutes sur l’estimation du prix de l’appartement. Pour les lever, mieux vaut faire appel à un expert immobilier qui connaît bien le marché local. Ses honoraires ne sont dus qu’en cas de vente, et on vous le répète, ils peuvent être payés par l’acheteur !

 

Photo_Auteur_Jeremy.webp
Jérémy Jaujard

Expert immobilier certifié CEIF FNAIM