Comment vendre rapidement sa maison ? - une femme de face, l'air victorieuse

Comment vendre rapidement sa maison ?

|
Par Jérémy Jaujard
Temps de lecture : 5 min

Lorsque la décision est prise de vendre sa maison, l’on souhaite faire affaire rapidement et vendre au meilleur prix. Le problème est qu’il y a beaucoup de maisons à vendre et que des détails font souvent la différence. Il faut donc user de stratégies pour se démarquer des autres biens immobiliers. Voici quelques conseils pour vendre rapidement sa maison et dans les meilleures conditions.

Les 5 incontournables pour vendre rapidement sa maison

Cinq astuces s’avèrent très efficaces pour faciliter la vente d’une maison.

1. Faire l’état des lieux et mettre sa maison en valeur

L’impression que dégagera votre bien jouera un rôle important sur le prix que seront prêts à mettre les futurs acquéreurs.

Mettez votre logement en valeur avant même sa mise en vente, ainsi vous aurez plus de chance que le prix soit à votre avantage. Pour cela, ayez un œil objectif sur son état, ses atouts et ses faiblesses.

N’hésitez pas à réparer les petits défauts et à achever les finitions. Nettoyage et rangement du lieu s'imposent, ainsi que sa dépersonnalisation. Dans le but de donner envie aux visiteurs, créez une ambiance chaleureuse et accueillante, dans un esprit home staging. Enfin, définissez les principaux atouts de votre demeure par rapport à d’autres semblables.

2. Estimer son bien au juste prix

Votre logement est désormais prêt à être visité ? Il faut maintenant définir son prix de vente. Cette étape s’avère essentielle au cours des transactions immobilières. Trois solutions se présentent à vous.

  • Dans un premier temps, vous pouvez comparer les biens en vente dans votre quartier ou ceux vendus récemment. Vous obtiendrez ainsi un prix réaliste du marché local.
  • Deuxième option, vous pouvez utiliser un simulateur en ligne. Grâce à ses mises à jour régulières, il vous donnera une estimation précise de votre bien.
  • La dernière solution est de faire appel à un professionnel de l’immobilier. Soit demander conseil à un notaire, soit solliciter les agences immobilières de votre quartier. Ne vous contentez pas d’un seul avis. Demandez plusieurs estimations pour connaître le juste prix de votre bien.

3. Publier une annonce efficace

Votre annonce se doit d’être claire et détaillée. Néanmoins, elle ne doit s’avérer ni trop longue, ni comporter des détails superflus (comme le nombre de mètres carrés de chaque pièce) ou être agrémentée de superlatifs. Donnez les informations essentielles pour l’acheteur et mettez en avant les atouts de votre bien qui feront se déplacer les visiteurs, tels que la surface habitable, le nombre de pièces, la présence d’un jardin, les dernières rénovations ou encore les commodités à proximité.

Concernant les photos, elles doivent être impérativement de qualité. Faites des photos lumineuses qui attireront l’œil des acquéreurs sur les sites d’annonces immobilières. En effet, de belles photos de pièces rangées et épurées se révèlent naturellement attractives.

Pour diffuser votre annonce, privilégiez un ou deux canaux de diffusion comme un journal local ou un site internet.

4. Réaliser les diagnostics techniques

Au premier plan, une femme qui une tablette. On distingue un graphique sur l'écran. Face à elle, un couple enjoué (une femme parmi ce dernier tient une feuille)

Avant même que votre bien soit en vente, préparez les documents nécessaires à sa vente. Cette précaution vous évitera de tout faire dans la précipitation au moment venu.

Il vous faudra impérativement le dossier de diagnostic technique (DDT) imposé par la loi. Ce dernier protège l’acheteur des éventuelles mauvaises surprises concernant le logement. Mettez-vous en relation au plus vite avec un diagnostiqueur afin qu’il réalise les différents diagnostics : électricité, gaz, loi Carrez, amiante, termites…selon le type de logement. En effet, ces documents ainsi que le montant des charges sont susceptibles de vous être demandés par les futurs acheteurs lors de leur visite.

Tous ces documents sont nécessaires pour purger au plus vite les dix jours de rétractation de l’acheteur à partir du moment où le compromis ou la promesse de vente est signé et les documents reçus. En cas de document manquant ou de diagnostic dépassé, le délai de rétractation continue à courir et vous risquez l’annulation.

5. Faire des travaux

Si votre logement est en vente depuis un certain temps et que vous n’avez que peu de retours, il serait bon d’envisager de faire quelques travaux. Parfois, simplement rafraîchir les murs avec un coup de peinture suffit à rendre votre bien plus attractif. Vous pouvez aussi réaliser des travaux de modernisation dans votre logement au look un peu vieillot, par exemple abattre un mur pour obtenir une cuisine ouverte.

Même si vous êtes un peu réticent à effectuer ces travaux, sachez que la plupart du temps, vous serez gagnant, car votre bien pourra se vendre un peu plus cher.

Notez également qu’en fonction des travaux envisagés et de votre situation économique, vous pouvez prétendre à certaines aides financières.

Vendre rapidement sa maison : recourir à un professionnel de l’immobilier

Pour vendre rapidement, pourquoi ne pas confier la vente de votre bien à un professionnel de l’immobilier ?

Un agent immobilier dispose d’outils d’estimation, ainsi que des abonnements pour diffuser l’annonce de votre logement. Il possède également un fichier clients sur son secteur. Expert en négociation, il saura tirer le meilleur prix pour votre bien.

Bien que faire appel à une agence entraîne des frais, cela permet malgré tout de gagner un temps précieux et décisif dans la réalisation de la transaction. En effet, c’est l’agence qui gère la recherche d’acquéreurs, la mise en ligne de l’annonce, les visites et la partie administrative. Notez que bien souvent, les honoraires de l’agent s’avèrent compensés par son travail de négociation.

Dernière astuce pour vendre rapidement sa maison : anticipez la vente

Dans le cas où vous vendez de particulier à particulier, n’attendez pas que l’acheteur vous fasse une offre. Pensez déjà au type d’avant-contrat que vous voulez proposer. Il en existe trois types : la promesse unilatérale de vente qui engage uniquement le vendeur, la promesse unilatérale d’achat qui n’engage que l’acheteur et le compromis de vente qui engage les deux.

Environ trois mois après la signature de l’avant-contrat, il y a signature de l’acte de vente définitif chez le notaire. Avant celle-ci, vous devez fournir au notaire les documents obligatoires qui constitueront le dossier qui permet, en autre, de réaliser le transfert de propriété. En facilitant la tâche de ce professionnel, vous gagnerez quelques jours voire quelques semaines sur la transaction.

Photo_Auteur_Jeremy.webp
Jérémy Jaujard

Expert immobilier certifié CEIF FNAIM