diminuer ses impots - femme aux cheveux gris souriante

Comment diminuer ses impôts en 2022 ?

||
Par Jérémy Jaujard
Temps de lecture : 6 min

Comme vous, de nombreux français recherchent des dispositifs qui leur permettent de réduire le montant de leurs impôts. Il est possible de bénéficier d'une défiscalisation en réalisant certains investissements. Concrètement, comment diminuer ses impôts en 2022 ? Dans cet article, nous faisons un tour d’horizon des principales actions qui vous aideront à réduire le montant de votre prochaine feuille d’imposition.

Réaliser un investissement immobilier

Le dispositif de défiscalisation Pinel

Le dispositif de défiscalisation Pinel vise à relancer l’investissement locatif dans les zones tendues du territoire français. Il est créé en 2014 à l’initiative de l’ancienne ministre du Logement et de l’Égalité des territoires, Sylvia Pinel. Les particuliers, qui investissent dans un bien immobilier neuf dans le but de le louer, pourront bénéficier de cette défiscalisation.

Comment diminuer ses impôts grâce au dispositif Pinel ? Jusqu’au 31 janvier 2022, vous pouvez bénéficier d’une certaine défiscalisation selon la durée de mise en location de votre bien immobilier : 21 % du prix du bien pour une durée de location de 12 ans, 18 % pour une location sur 9 ans et 12 % sur 6 ans. Prolongé jusqu’au 31 décembre 2024, l’avantage sera pourtant revu progressivement à la baisse.
 

Vous envisagez l’investissement locatif dans le neuf pour 2023 ? Les taux seront respectivement de 17,5 % pour une location sur 12 ans, 15 % sur 9 ans et 10,5 % sur 6 ans. Le loyer pratiqué par les propriétaires est lui aussi plafonné selon un barème fixé. Il varie en fonction de la zone géographique du logement. Pour l’année 2022, voici les plafonds imposés en fonction de la zone d’implantation :

  • Zone A bis : 17,62 €/m2
  • Zone A : 13,09 €/m2
  • Zone B1 : 10,55 €/m

À savoir : depuis le 1er janvier 2021, le dispositif Pinel n’est réservé qu’aux biens situés dans un bâtiment d'habitation collectif. Les maisons individuelles ne sont donc plus concernées.

Le dispositif Pinel permet donc de diminuer ses impôts dans la limite de 5 500€ par m2 et de 300 000 euros/an pour un maximum de deux logements mis en location.

Les dispositifs Censi-Bouvard et Denormandie

Le dispositif de défiscalisation Denormandie est un élargissement des avantages procurés par le dispositif Pinel. Il vise à encourager les propriétaires français à engager des travaux de rénovation de leur bien ancien pour le mettre en location. Actuellement, cela couvre les logements acquis entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2023. Le dispositif Denormandie s’applique aux communes situées dans le programme national Action Cœur de Ville, là où le besoin en réhabilitation est particulièrement fort.

Pour diminuer ses impôts et bénéficier du dispositif Denormandie, le propriétaire doit mettre en location un logement non meublé sur une durée de 12, 9 ou 6 ans. La rénovation du bien immobilier ancien doit également répondre aux exigences actuelles en termes de performance et de consommation énergétique. Celle-ci ne doit pas excéder les 331 kWh/m2 /an. Aussi, les travaux de rénovations ne doivent pas dépasser 25 % du coût total du prix d’acquisition du bien.

À savoir : les propriétaires qui souhaitent rénover leur bien ancien peuvent prétendre à MaPrimeRénov’, une aide à la rénovation énergétique.

Le dispositif Censi-Bouvard, quant à lui, permet au contribuable français de réduire ses impôts. Comment ? En mettant en location son bien meublé via un bail commercial pour une durée minimale de 9 ans. La réduction est à hauteur de 11 % du prix de revient du bien. Ce prix de revient est fixé à 300 000 euros annuels au maximum. Aussi, si le montant de la réduction d’impôt est supérieur au montant dû, il peut être reporté pour une durée de 6 ans.

Le logement neuf ou rénové doit être situé dans un établissement accueillant des personnes âgées, dépendantes ou handicapées ou encore une résidence proposant des services pour étudiants. Aussi, l'activité de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) doit être exercée, comme son nom l’indique, à titre non professionnel. Les revenus locatifs ne doivent pas excéder 23 000 €/an ni représenter plus de 50 % des revenus de l'investisseur. Le propriétaire de la résidence doit également proposer au moins 3 services, en plus de l’hébergement.

À savoir : pour diminuer ses impôts, il est possible de récupérer la TVA de votre investissement. Grâce au dispositif de défiscalisation Censi-Bouvard, vous récupérez 20 % du prix du bien immobilier.

Investir dans des placements financiers

Miser sur le Plan d’Épargne Retraite (PER)

Mis en place le 1er octobre 2019 par la loi Pacte, le Plan d’Épargne Retraite (PER) intègre plusieurs anciens plans d’épargne (comme le Plan d’Épargne Retraite Collectif (PERCO) ou les contrats Perp et Madelin). Le PER est une bonne façon de diminuer ses impôts en 2022. 

Il comprend en tout 3 volets distincts :

  • Le volet individuel ;
  • Le volet collectif (intéressement, participation, abondement des entreprises, etc.) ;
  • Le volet catégoriel (alimenté par des versements obligatoires tels que la part salariale et la part patronale).

Les sommes épargnées au sein du PER peuvent faire l’objet d’une déduction fiscale. Les souscripteurs salariés ont la possibilité de déduire, de leur revenu global, leurs cotisations et primes versées sur le PER. Le plafond déductible est fixé à 10 % du montant net (hors frais professionnels et cotisations sociales) des revenus N-1 déclarés. En 2022, le plafond doit être compris entre 4 113 € et 32 908 €.

À savoir : l’épargne du PER est imposable à sa sortie. Le taux appliqué varie en fonction de l’option choisie par le souscripteur. 

Actuellement, le PER permet de diminuer ses impôts plus facilement qu’auparavant. Plus souple, il permet de récupérer son épargne dans les cas suivants :

  • Accidents de la vie tels que l’invalidité, le décès, la liquidation judiciaire, la fin des droits au chômage ou encore le surendettement.
  • L’achat d'une résidence principale.

À savoir : le système actuel du PER est favorable au travailleur indépendant. Il peut diminuer ses impôts en déduisant les cotisations.

Défiscaliser grâce aux entreprises 

Pour diminuer ses impôts, il est également possible d’investir dans des Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI) ou dans des Fonds d’Investissement de Proximité (FIP). Le but est d’obtenir des parts dans le capital des différentes PME. L’actif des FCPI est investi au titre des sociétés innovantes (non cotées en Bourse). L’actif des FIP est quant à lui investi dans les PME régionales.

Ces investissements à durée limitée vous permettent de bloquer votre capital et de le faire fructifier. Il sera impossible de réaliser un rachat sauf en cas d’invalidité, de décès ou de licenciement. Diminuer ses impôts via les FCPI et FIP n’est pas sans risque (pas de rendement ou de capital garanti). Toutefois, ils permettent de réaliser une plus-value non négligeable lors de la vente des parts investies. Celle-ci bénéficie d’ailleurs d’une exonération.

La réduction fiscale est à hauteur de 25 % du montant total investi. Elle ne doit pas dépasser les 12 000 € annuels pour un investisseur seul et 24 000€ annuels pour un couple marié. Les parts investies doivent toutefois être conservées 5 ans minimum.

À savoir : le don à une association caritative peut également permettre de diminuer ses impôts. Si vous donnez à un organisme reconnu d’intérêt général ou reconnu d’utilité publique, la défiscalisation atteint 66 % du montant de votre don.

Photo_Auteur_Jeremy.webp
Jérémy Jaujard

Expert immobilier certifié CEIF FNAIM