Comment acheter un appartement neuf avec peu de moyens ? - Femme d'affaires souriante, élégante, mature et âgée, debout, isolée sur fond rose.

Comment acheter un appartement neuf avec peu de moyens ?

|
Par Jérémy Jaujard
Temps de lecture : 5 min

Les Français sont nombreux à vouloir être propriétaires de leur logement. Souvent, il faut un crédit immobilier pour accéder à la propriété, mais ce n’est pas obligatoire. Dans cet article, vous découvrirez comment devenir propriétaire même si vous avez de petites ressources. 

Devenir propriétaire en achetant un logement social

La vente de logements sociaux est encadrée par le Gouvernement. Acheter un logement neuf devient possible même pour les petits budgets. Il faut savoir que ce ne sont pas moins de 45 000 biens immobiliers qui sont mis sur le marché chaque année dans cette optique.

Il existe plusieurs cas de figure pour l’achat d’un logement HLM. L’organisme peut proposer à son locataire d’en devenir acquéreur. Et le locataire peut de lui-même signifier qu’il est intéressé par ce bien immobilier. Pour avoir des chances de parvenir à l’accession de son bien, il lui suffit de faire sa demande au bailleur par lettre recommandée, avec accusé de réception. 

Le bailleur dispose d’un délai de deux mois pour répondre. Sachez que si le prix d’achat reste un peu élevé pour le locataire, son / sa partenaire peut également se porter acquéreur. Et si cela ne suffit toujours pas à acheter un bien, les descendants et les ascendants peuvent eux aussi participer. Petite nuance toutefois pour les ascendants : ils sont soumis à des conditions de ressources. 

Les locataires sont eux aussi contraints de remplir quelques conditions :

  • Habiter le logement depuis deux ans minimum ;
  • Leur bien doit répondre aux normes d’habitabilité et doit avoir été acheté ou construit par le bailleur social depuis au moins 10 ans.

Acheter un bien immobilier grâce à la location-accession et à la vente à terme

Dans ce cas de figure, un opérateur, comme un organisme HLM, un promoteur privé, … accorde ce qu’on appelle un prêt social de location-accession afin de payer la construction ou l’acquisition de biens immobiliers neufs. Ces biens feront l’objet d’un contrat de location-accession.

Cette forme d’opération immobilière est soutenue par le Gouvernement afin de faciliter l’acquisition d’un logement aux ménages aux faibles ressources. Il n’y a pas besoin d’apport d’argent initial. 

Ces logements neufs sont d’abord loués. Les locataires versent une redevance. Par la suite, ils peuvent devenir propriétaires à un tarif préférentiel. Lorsque c’est nécessaire, ils peuvent recevoir différentes aides. 

C’est le viager qui permet le mieux de définir ce qu’est une vente à terme. Au moment de la signature, l’acheteur verse une partie seulement du prix de vente. Le reste est payé sous la forme de mensualités. Là où cela diffère du viager, c’est au moment du décès du bailleur. Mais celui-ci ne signifie pas que les locataires cessent de verser leurs mensualités. L’avantage, c’est que les futurs acquéreurs n’ont pas besoin de demander un prêt à leur banque pour acheter des logements neufs. 

Quelles aides pour financer l’achat de sa résidence principale ?

Projet d'ingénierie, casque jaune

Les personnes aux petits moyens disposent de plusieurs aides afin de financer leur achat dans le neuf. Citons par exemple le prêt à taux zéro. Celui-ci peut servir à financer une construction ou à transformer un local en un logement décent. C’est l’État qui a mis ce dispositif en place afin de faciliter l’achat d’un appartement aux petits revenus. Le montant dépend de l’endroit où se trouve le logement. En règle générale, ce prêt permet de financer entre 20 % et 40 % du prix de son futur logement. Il est possible de le rembourser sur une période de 20 à 25 ans, et cela sans intérêts. Bon à savoir : les premiers remboursements peuvent être différés de 5 à 15 ans si cela est nécessaire.

Vient ensuite le prêt Action logement. Vous le connaissez peut-être sous le nom « 1 % logement ». Il peut vraiment vous aider à réaliser votre achat immobilier. La somme allouée varie de 7 000 à 25 000 €. Tout dépend du secteur géographique dans lequel se trouve le bien. Mais ce dispositif n’est pas accessible à tout le monde. En effet, seuls peuvent y prétendre les salariés des sociétés privées qui embauchent plus de 10 personnes, et qui adhèrent au Comité professionnel du logement.

Enfin, les biens neufs sont rendus accessibles aux petits budgets grâce à une aide de la Caisse d’allocations familiales. Cela facilite l’accès à un prêt bancaire. Si vous avez besoin d’aide pour financer votre projet, rapprochez-vous d’une assistante sociale. 

Est-il possible d’acquérir un bien immobilier neuf sans apport ?

Si on en croit le crédit Foncier, ce sont plus de 60 % des crédits immobiliers contractés les deux dernières années qui ont été accordés sans apport personnel. Bon à savoir : les banques sont moins sévères lorsque cet achat relève de l’investissement locatif que lorsqu’il s’agit de l’achat d’une résidence personnelle. 

Il est vrai qu’il est plus difficile d’arriver à l’étape de la signature du contrat lorsqu’on cherche à acquérir un bien pour le louer sans avoir déjà sa propre résidence principale. Les banques ne vous diront pas forcément non si vous voulez acheter pour louer en étant vous-même locataire, mais ne vous attendez pas à ce qu’elles vous fassent une offre avantageuse. 

Et ce ne sera pas facile si en plus de ne pas avoir d’apport, il n’y a qu’un seul salaire. Certaines banques acceptent d’accorder des prêts, d’autres refusent. Il vous faudra donc trouver les bons interlocuteurs pour votre projet d’achat d’appartement neuf. 

Mettez toutes les chances de votre côté avec un dossier en béton. Si vous avez de bonnes raisons de ne pas avoir d’apport, vous aurez plus de chances d’avoir un prêt et de trouver un logement à votre convenance. 

Pour assurer votre accession à la propriété, n’oubliez pas que vous pouvez faire appel à un courtier immobilier. Il vous aidera et mettra tous vos points forts en avant.

Enfin, la recherche de votre appartement idéal peut aussi se faire par le biais d’aides de l’État. Notamment si vous êtes primo-accédant. Sachez aussi que les collectivités territoriales peuvent vous proposer des prêts avantageux. Ces dispositifs leur permettent de soutenir l’investissement immobilier dans leur région.

Photo_Auteur_Jeremy.webp
Jérémy Jaujard

Expert immobilier certifié CEIF FNAIM