Achat d'un logement : les erreurs à éviter - Propriétaires de maison. Heureux couple de jeunes caucasiens, épouse et mari, tenant les clés d'une voiture, d'une maison, d'un appartement, célébrant un nouvel achat immobilier isolé sur fond blanc.

Achat d'un logement : les erreurs à éviter

|
Par Jérémy Jaujard
Temps de lecture : 6 min

L’achat d’un logement, pour les particuliers comme les investisseurs, est un projet de grande ampleur qui implique des décisions impactantes. Avant de vous lancer à l’assaut des banques et des agences immobilières, il vaut mieux bien réfléchir à la façon dont vous souhaitez investir. Maison, loft, appartement : voici les erreurs à éviter pour préparer sereinement son prochain achat de logement.

Ce qu’il ne faut pas faire lors de l’achat d’un logement

Se lancer sans définir clairement son projet

Lorsque l’on recherche un logement à acheter, les offres ne manquent pas. Sites internet de constructeurs, agences immobilières ou annonces entre particuliers : les futurs acquéreurs ont l’embarras du choix. Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver et d’adopter les bonnes pratiques. Tout d’abord, avant de vous lancer dans l’achat d’un logement, prenez le temps de définir clairement vos objectifs de vie. Comment planifier un itinéraire si on ne connait pas la destination ?

Une fois votre choix arrêté, il est difficile de revenir en arrière ! Ce qui est vrai pour le choix d’un logement, l’est tout autant pour son financement. En effet, beaucoup de personnes se lancent dans l’achat d’un logement sans avoir assez réfléchi au montant dont elles disposent réellement. Pour qu’un achat immobilier soit couronné de succès, il faut d'abord se poser toutes les bonnes questions. Pourquoi acheter un logement ? Pour s'y installer ou pour le faire fructifier ? Et si l'on veut le louer, quelle sera sa vocation ?

Définir clairement votre projet va vous permettre de déterminer le choix des biens immobiliers à privilégier. Acheter un appartement 3 pièces, un loft industriel ou une maison de campagne ? Chaque type de bien immobilier possède ses propres avantages et inconvénients. Réfléchissez au budget que vous pouvez consacrer à l’achat du logement, au type d’implantation souhaitée (urbaine ou rurale) et à la distance à parcourir pour se rendre au travail. Pensez également au nombre d'enfants qui viendront agrandir la famille au fil des années, à la place disponible dans les différents espaces de vie, etc.

Avant de se lancer dans l’achat d’un logement, il est donc conseillé de réfléchir à tous ces facteurs et de se renseigner sur les différents types de logement qui existent sur le marché : appartement neuf, appartement ancien, studio, T2, T3, T4, T5, duplex, triplex, maison individuelle ou encore maison mitoyenne. Toutes les solutions sont possibles. Il faut juste y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans un projet immobilier !

À savoir : un projet immobilier peut parfois être compliqué, d’autant plus lorsque l’on vise des biens éloignés les uns des autres. Pour cela, rapprochez-vous d’un professionnel de confiance. Il vous guidera dans le choix de votre futur logement et dispose des contacts nécessaires pour trouver le bien immobilier qui vous convient.

Sous-estimer l'investissement nécessaire

Dans le même ordre d'idées, il est impératif d'évaluer précisément toutes les dépenses qui s’ajouteront à votre budget global. Les taxes foncières, de location pour un propriétaire bailleur, d'entretien et d'assurance peuvent s'avérer très importantes. La réglementation est très stricte en matière d'achat de logement. Le propriétaire d’un immeuble doit par exemple souscrire une assurance incendie et décès au profit de l’acquéreur. Il doit aussi lui remettre un état des risques naturels et technologiques existant dans le logement, ainsi qu'un certificat de conformité établi par un expert indépendant.

Avant d'acheter un logement neuf, vérifiez que le bâtiment a été réalisé dans les règles de l'art. Si vous achetez un logement ancien, assurez-vous que le propriétaire peut en justifier la propriété et l'indiquer sur le titre de propriété. En optant pour un acte de Vente d'un logement en l'État Futur d'Achèvement (VEFA), vous devrez verser les sommes au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Élément important à ne pas négliger : les frais de notaire. Ils oscillent entre 2 et 3 % du prix de vente dans le neuf contre 7 à 8 % pour un logement ancien. L’investissement nécessaire sera donc plus ou moins important selon le type de logement choisi.

L'achat d'un logement neuf ou ancien sans aucun apport est possible pour les personnes ayant des difficultés financières ou dont les revenus sont faibles. Cependant, en cas de découvert bancaire, le logement constitue un gage. Ainsi, la banque peut leur demander de rembourser le découvert sur le montant du crédit immobilier.

À savoir : depuis le 1er janvier 2022, il est pratiquement impossible de bénéficier d'un prêt sans apport dans le cadre d'un achat de logement. En effet, les futurs acquéreurs devront réaliser un apport à hauteur de minimum 10 % du prix de vente du bien immobilier.

Investir sur un coup de cœur

Jeune agent immobilier caucasien tenant une maison en jouet isolée sur fond blanc, excité gardant un geste ok sur l'œil.

Aujourd’hui, il est fréquent de voir des propriétaires qui investissent dans leur futur logement en achetant une parcelle de terrain pour le faire construire. Il faut croire que la tendance est au « home sweet home », la maison rêvée que l’on souhaite obtenir au plus vite. Cette décision peut s’avérer payante, mais il faut pleinement y réfléchir avant de se lancer dans une telle aventure.

Lorsque que vous programmez l’achat d’un logement, prenez le temps de la réflexion. Évitez de vous précipiter sans comparer. Après coup, certains potentiels acheteurs revoient leurs critères. Comme eux, vos attentes seront amenées à changer au fil des années. La recherche du bien adapté est très importante, car il va accueillir plusieurs années de votre vie. Il est impératif que ce choix soit le meilleur possible pour vous et votre famille.

L’achat d’un logement, qu’il soit neuf ou ancien, n’est pas une décision à prendre à la légère. Votre vie quotidienne et votre activité professionnelle seront impactées d’une manière ou d’une autre (positivement ou négativement). La définition de vos besoins est la base de votre projet et vous ne pouvez pas vous contenter de n’importe quel bien qui se présente à vous. Pour réaliser un investissement immobilier en toute sérénité, faites appel à un professionnel qui pourra vous accompagner dans votre recherche.

Miser sur une mauvaise localité

Il faut bien choisir le lieu où vous vous installerez ou dans lequel vivront vos prochains locataires. C'est souvent le point de départ de toute votre vie future et là où vous allez passer le plus clair de votre temps. Il faut donc bien sélectionner votre localité, votre quartier et votre environnement. Chaque achat de logement possède ses propres avantages et inconvénients. Il est alors important de connaître les situations familiales, professionnelles et financières du quartier avant de se lancer dans l’accession à la propriété.

Lors de l’achat d'un logement, ce qui est en jeu, c'est l'élaboration d'un projet de vie fiable et pérenne. Il faut miser sur le bon quartier et les bons aménagements. Ceux-ci doivent correspondre à vos besoins et à vos envies, votre style de vie, vos habitudes, vos loisirs et votre mode de consommation. Une fois qu'on a bien défini son projet de vie, vient le choix de l’environnement idéal.

Prenez d’abord en compte le département dans lequel vous souhaitez investir. Il vous faut étudier le marché locatif de celui-ci, les prix des loyers, l’offre et la demande, les zones les plus tendues, les zones où il fait bon vivre, etc. Chaque département possède ses propres spécificités. Trop souvent, les acheteurs investissent dans une zone sans se poser les bonnes questions. C’est une erreur que certains paient parfois très cher (nuisance, insécurité, problème de transport, etc.).

La ville dans laquelle vous souhaitez vous installer est aussi un facteur très important dans l’achat d'un logement. Les situations et les prix varient en fonction de la taille de la localité. Les plus grandes villes, qui ont une demande plus importante, ont généralement plus de logements disponibles à vendre. Cependant, leurs prix sont aussi plus élevés que dans les petites villes. Le confort de vie n’est pas le même en ville qu’à la campagne !

Photo_Auteur_Jeremy.webp
Jérémy Jaujard

Expert immobilier certifié CEIF FNAIM