2022 : le bon moment pour la vente de maison ? - un couple de trentenaire, main dans la main , est face à nous, affichant un large sourire. La femme a sa tête posée contre l'épaule de  son compagnon.

2022 : le bon moment pour la vente de maison ?

|
Par Jérémy Jaujard
Temps de lecture : 5 min

Retombées de la période de confinement, flambée des prix, nouvelles envies des acheteurs : le marché immobilier de 2022 connait un grand bouleversement. Vous envisagez d’investir et de déménager ? Est-ce l’année idéale pour la vente de maison ? Voici 4 points qui vous aideront à définir si c’est le bon moment pour vendre.

Vente de maison en 2022 : 4 points à retenir

Une augmentation des prix de vente

Depuis l’année dernière, en 2021, les prix des biens immobiliers n’ont cessé de croître. Est-ce toujours le cas cette année ? Cette tendance à la hausse devrait se poursuivre au cours de 2022, mais de manière plus restreinte. En France, cette croissance générale des prix oscille aux alentours de 2 %. Alors comment expliquer cette flambée constante du prix de vente de maison ?

En cause, “l’épargne COVID” que plusieurs Français ont pu se constituer durant la crise sanitaire. L’immobilier apparait comme un investissement ayant un excellent rapport rendement/risque. La demande en biens immobiliers est en hausse alors que l’offre est en baisse, d’où l’augmentation des prix. Autre facteur qui explique cette hausse : l’augmentation du coût des matériaux de construction.

La variation des prix connait une certaine disparité selon les régions de France. Cette année, les localités à proximité des grandes villes bénéficient d’une forte attractivité. La vente de maison dans ces zones géographiques est donc plus propice. À Poitiers par exemple, on observe une hausse des prix de 10 % pour les appartements et maisons, selon le Conseil Supérieur du Notariat (CSN). Autres exemples : la ville de Béziers enregistre une hausse de prix de plus de 8 % ; la ville de Brest, + 7 %. En ce qui concerne la vente de maison ancienne en province, on constate une augmentation des prix de 11 %.

Des acheteurs potentiels plus nombreux

La tendance post-crise sanitaire ne s’est pas encore essoufflée en 2022. Les futurs acheteurs sont nombreux à vouloir changer d’air et acquérir un bien qui réponde davantage à leurs attentes. La généralisation du télétravail a fortement impacté la manière dont les Français considèrent leur habitation. Ils souhaitent concrètement changer de vie et d’environnement. En 2022, 40 % des Français souhaitent changer de région afin de trouver un meilleur cadre de vie.

Quelles sont les régions françaises les plus sollicitées, idéalement situées pour la vente de maison en 2022 ? La Bretagne, l’Occitanie, la région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur) ou encore la région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour plus de 70 % des futurs acheteurs, le prochain déménagement se fera essentiellement en maison. Cette volonté d’amélioration de la qualité de vie se traduit également par une diminution des nuisances sonores et de la pollution, propres aux grandes villes. Autre élément intéressant : 1 futur acheteur sur 2 priorise la vente de maison à côté des commerces de proximité.

Toutefois, le pouvoir d’achat des potentiels acheteurs ne monte pas aussi vite que les prix des biens présents sur le marché ! Ainsi, il est possible d’observer une certaine stagnation des ventes en fin d’année 2022. Le marché de la vente de maison manquant cruellement de biens, les futurs acheteurs préfèrent remettre leur achat immobilier à plus tard. 2022 étant aussi une année électorale, nombreux sont ceux qui reculent leur investissement.

Une reconduction du dispositif Pinel et du PTZ

Une femme dans un salon, assise, accoudée à un bureau (ordinateur portable, carnet de notes, stylo, feuilles), regarde au loin en direction de l'extérieur

Le 13 novembre 2021, l’Assemblée Nationale a voté la reconduction du dispositif Pinel jusqu’en 2024. Cette action viserait à répondre aux attentes des professionnels de l’immobilier, fortement impactés par la récente crise économique et sanitaire. Le maintien de ce dispositif va ainsi permettre aux futurs primo-accédants d’accéder à la propriété.

La loi Pinel en vigueur en 2021 a donc été prolongée, avec toutefois plusieurs modifications. L’avantage fiscal qui en découle va connaître une baisse progressive au cours des années 2023 et 2024. Actuellement, le dispositif Pinel permet une réduction d’impôt de 12 % pour un engagement locatif sur 6 ans, 18 % sur 9 ans et 21 % sur 12 ans. À compter de 2023, ces taux passeront respectivement à 10,5 %, 15 % et 17,5 % puis 9 %, 12 % et 14 % en 2024.

Autre reconduction observée pour l’année 2022, celle du Prêt à Taux Zéro (PTZ), une belle opportunité pour la vente de maison. Pour rappel, il permet d’emprunter sans payer d’intérêts supplémentaires. Le PTZ est disponible pour les primo-accédants domiciliés en France dans le cas des logements neufs et pour tous les acquéreurs pour les logements anciens. Toutefois, le Prêt à Taux Zéro ne s’applique que pour les acheteurs n’ayant pas été propriétaires de leur résidence principale durant les deux dernières années.

Crédit immobilier : des conditions plus strictes

Dans l’optique de protéger les futurs emprunteurs, les conditions d’obtention d’un crédit immobilier se veulent désormais plus étroites En 2022, les Français ont tendance à rationaliser leur investissement immobilier. Comment ? En comparant plusieurs prix dans le cadre d’une vente de maison, en revoyant leurs exigences à la hausse ou en entamant systématiquement des négociations.

En ce début d’année 2022, les taux d’intérêt des prêts immobiliers sont assez bas. La cause ? La concurrence assez rude entre les différents organismes de prêt qui souhaitent attirer un maximum d’acquéreurs. Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a voté des nouvelles mesures, en vigueur depuis le 1er janvier 2022 : la durée maximale du crédit immobilier est fixée à 25 ans ; le taux d’emprunt, quant à lui, ne doit pas dépasser 35 % d’endettement. En moyenne, il faut compter sur un taux d’intérêt de 1 % pour un prêt sur 15 ans, 1,15 % sur 20 ans et 1,40 % pour un prêt sur 25 ans.

Quelle est la conséquence de ce durcissement des conditions de prêt immobilier ? Les potentiels acheteurs aux revenus modestes ont plus de difficultés à emprunter qu’auparavant. Ils ont moins de liberté pour échelonner leur prêt et réduire les mensualités. L’apport personnel demandé oscillant désormais entre 10 % et 20 % du montant total de l’investissement. La demande de prêt immobilier se concentre donc majoritairement sur les emprunteurs ayant des revenus plus importants.

Alors, est-ce le bon moment pour vous de vous lancer dans la vente de maison ? L’année 2022 est globalement favorable. Au-delà des tendances actuelles et futures du marché immobilier, ce qui compte, c’est d’estimer correctement votre maison et de la mettre en vente au juste prix. Vous pouvez vous rendre sur Estimation en Ligne pour connaître instantanément et gratuitement la valeur de votre bien.

Pour maximiser vos chances de réussir la vente de maison, veillez à toujours rester transparent avec vos potentiels acheteurs. Si besoin, vous pouvez miser sur le Home Staging pour donner un coup de boost à la vente. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel de confiance. Il vous donnera les clés pour réaliser la vente de votre maison au bon moment et au meilleur prix.

Photo_Auteur_Jeremy.webp
Jérémy Jaujard

Expert immobilier certifié CEIF FNAIM